4/1490 - Sapeur

Richard Gordon

BRADDON

Corps principal - Section n°4

Chronologie


1915

1915

9 octobre

Engagement

District militaire de Canterbury

1915

11 octobre

Formation initiale

Avondale, Auckland

1915

18 décembre

Transfert vers l'Angleterre

S.S. Ruapehu

1916

1916

3 février

Rejoint le camp d'entraînement de la compagnie à Falmouth

1916

9 mars

Embarque pour la France

1916

16 mars

En première ligne

La compagnie débute la guerre souterraine dans le nord de la France

Chantecler, secteur d'Arras

1916

3 mai

Admis à l'hôpital pour une rougeole

1916

15 mai

Rejoint la compagnie

1916

14 novembre

Permission accordée

1916

16 novembre

En première ligne

La compagnie commencent les préparatifs de la bataille d'Arras en connectant d'anciennes carrières souterraines de craie sous la ville

1916

26 novembre

Rejoint la compagnie

1917

1917

23 janvier

Admis à l'hôpital pour des problèmes dentaires

1917

26 janvier

Rejoint le dépôt de la base néo-zélandaise à Etaples

1917

10 mars

Placé en quarantaine à Etaples

1917

4 avril

Rejoint le dépôt de la base néo-zélandaise à Etaples

1917

5 avril

Condamné à 10 jours de consignation au quartier et 2 jours sans solde pour jeux d'argent et avoir causé du désordre

1917

8 avril

Admis à l'hôpital pour la gale

1917

9 avril

Bataille d'Arras

Offensive britannique


En première ligne

La compagnie reconstruit une voie de communication majeure vers le front durant la bataille

La route d'Arras à Cambrai

1917

15 avril

Rejoint le dépôt de la base néo-zélandaise à Etaples

1917

29 avril

Rejoint la compagnie

1917

5 mai

En première ligne

La compagnie fortifie les tranchées du nouveau front établi près de Monchy après la fin de la la bataille d'Arras

Le cantonnement à Monchy

1917

3 juillet

Admis à l'hôpital pour des adénites cervicales

1917

28 juillet

Rejoint le dépôt de la base néo-zélandaise à Etaples

1917

8 août

Rejoint la compagnie

1917

3 décembre

Admis à l'hôpital en Angleterre pour des crevasses au talon gauche alors qu'il était en permission

1918

En première ligne

La compagnie aménage toujours des défenses et abris souterrains dans les lignes près d'Arras

L'atelier de bois à Arras

1918

8 février

Rejoint la compagnie

1918

21 mars

Offensive du printemps

Attaque allemande


En première ligne

La compagnie défend Arras en creusant de nouvelles tranchées et abris sous le feu ennemi

1918

24 juin

Condamné à 21 jours de punition en campagne n°1 pour avoir causé du désordre, absence non autorisée et absent à l'appel

1918

8 août

Offensive des Cent-Jours

Attaque Alliée

1918

27 septembre

En première ligne

La compagnie découvre sa nouvelle reconversion dans la construction de ponts

Devant le pont d'Havrincourt

1918

11 novembre

Armistice

Arrêt des combats


En première ligne

La compagnie continuent de construire des ponts pour reconnecter un territoire morcelé

Au-dessus de la Sambre, Maubeuge

1918

1 décembre

Permission accordée au Royaume-Uni

1918

17 décembre

Admis à l'hôpital pour un ulcère

1919

1919

1 février

Transfert vers la Nouvelle-Zélande

S.S. Hororata

1919

13 avril

Démobilisation finale

Libéré du service

Décoration

Médaille de guerre britannique
Médaille de guerre britannique

Médaille de la victoire
Médaille de la victoire

Sources et bibliographie

  • Archives de Nouvelle-Zélande Te Rua Mahara o te Kāwanatanga, AABK 18805 W5520 107/0017183, Dossier du personnel militaire : Richard Gordon BRADDON - 4/1490.
  • Liste nominative du corps expéditionnaire néo-zélandais, 1915. Compagnie de tunneliers, Wellington, Government Printer, 1916, p. 5.
  • Musée du mémorial de guerre d'Auckland Tāmaki Paenga Hira, Cénotaphe en ligne He Toa Taumata Rau: Richard Gordon BRADDON.

Citer cette page

Anthony BYLEDBAL, « Richard Gordon BRADDON (4/1490) », New Zealand Tunnellers, 2024 (2009). Accédée le 25 février 2024. URL: https://www.nztunnellers.com/roll/details.php?id=65